Christiane Taubira au Pérou [es]

L’Ambassade de France a eu le plaisir de recevoir au Pérou Mme Christine Taubira. Durant sa visite au programme chargé, l’ex ministre de la justice de la France a participé au "Hay Festival" d’Arequipa (09/12), remis le Prix des Droits de l’homme "Javier Pérez de Cuéllar" (11/12) et offert une conférence de presse à l’Alliance française de Miraflores (13/12).

Femme politique française, ancienne ministre de la justice de 2012 à 2016, Christiane Taubira a eu un agenda chargé lors de son séjour au Pérou, où elle était très attendue.

Vendredi 9 décembre, elle a donné une conférence à l’Alliance française d’Arequipa dans le cadre du "Hay Festival", lors de laquelle elle a répondu aux questions du journaliste péruvien Fernando Carvallo.

JPEG

Dimanche 11 décembre, elle a décerné le Prix des droits de l’homme "Javier Pérez de Cuéllar" que remet l’Ambassade de France du Pérou, chaque année, depuis 2012. Cette année, le Prix est revenu à l’Equipe péruvienne d’anthropologie et médecine légale (EPAF) pour son important apport au travail de mémoire qu’est en train de construire le pays.

JPEG

Avant de reprendre l’avion pour la France, Mme Taubira a offert une conférence à l’Alliance française de Miraflores (Av. Arequipa 4595), à Lima. Face à un théâtre comble, l’ex ministre de la justice s’est exprimé pendant près d’une heure sur le thème du "Mariage pour tous, la justice du XXIe siècle". "Ce n’est pas une question d’affinités amoureuses mais d’égalité de droits", a expliqué l’ancienne Garde des Sceaux qui a encouragé les Péruviens à continuer de débattre et de dialoguer. "L’important est le dialogue", a-t-elle souligné, avant d’exhorter les militants de l’union civile à ne pas se décourager face à l’adversité et "à continuer cet intense travail de réflexion et d’échanges jusqu’à obtenir la reconnaissance des droits égaux pour tous les citoyens".

Face à un public majoritairement acquis à sa cause, Mme Taubira a continué tard dans la soirée le débat initié avec le parlementaire Alberto de Belaunde et le directeur de l’école de gouvernement et de politiques publiques de l’Université pontificale et catholique du Pérou (PUCP) Carlos Alza. Un débat modéré par le célèbre psychoanalyste Jorge Bruce


Christiane TAUBIRA
Ancienne Ministre de la Justice en France (2012-2016)

Née en 1952 à Cayenne (Guyane), Christiane Taubira est une femme politique française. Elle a occupé des nombreuses fonctions politiques au niveau national et européen, notamment, le poste de Ministre de la Justice qu’elle a occupé pendant 4 ans, de 2012 à 2016. Auteure de six livres, elle est un fervent défenseur des droits des minorités.

En 1978, elle exerce comme professeur de sciences économiques. De 1982 à 1985, elle dirige la Confédération caraïbe de la coopération agricole, dont elle est cofondatrice. A la même période, elle travaille à l’Office de coopération et de commerce extérieur de la Guyane française.

En 1993, elle crée le parti d’influence socialiste Walwari, grâce auquel elle est élue députée pour la Guyane à l’Assemblée nationale française. La même année, elle intègre le groupe « République et Liberté » et ensuite le parti « Énergie radicale ». Encore membre de ce dernier, elle est élue députée européenne en 1994, charge qu’elle occupe jusqu’en 1999.

En 2002, Christiane Taubira est élue pour représenter le Parti radical de gauche aux élections présidentielles, et obtient 2,32% des voix au premier tour. En 2004, elle se présente comme candidate aux élections européennes comme membre de la liste « Europe fraternelle ».

Réélue en qualité de députée de la Guyane en 2007, elle participe également aux élections régionales de Guyane en 2010.

En 2012, elle est choisie par le président François Hollande pour occuper le poste de Ministre de la Justice, d’où elle défend la loi sur le « Mariage pour tous », adoptée en 2013. La même année, elle met en œuvre le projet de réforme pénale, qui promeut la mise en place d’alternatives aux peines de prison et la lutte contre la récidive. Ella lance aussi, pendant sa mandat, un ambitieux projet de loi de modernisation de la Justice du 21e siècle, approuvé il y a quelques semaines par le Parlement français.

En janvier 2016, elle décide de démissionner de son poste de Ministre suite au débat généré par le projet présenté par le Gouvernement de déchéance de la nationalité française aux binationaux en cas de terrorisme.

Christiane Taubira est également connue pour sa position en faveur de la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité, ainsi que pour son opposition au projet de loi interdisant le port « de signes ou de tenues religieuses » dans les écoles publiques (2004).

Connue pour son amour pour les lettres et la poésie, elle est auteure de nombreux livres, notamment « L’Esclavage raconté à ma fille » (2002), « Paroles de liberté » (2014) ou « Murmures à la jeunesse », publié après sa démission au poste de Ministre de la Justice en 2016.

Dernière modification : 21/12/2016

Haut de page