François Hollande au Pérou [es]

Cinquante-deux ans après la venue du Général De Gaulle, ce déplacement à Lima visait à célébrer les liens d’amitié qui unissent la France et le Pérou ainsi que la qualité et la densité de la relation bilatérale. Le Président de la République a formulé le vœu que cette relation continue à se renforcer, pour l’avenir, dans les domaines de la lutte contre le changement climatique ; des échanges économiques et commerciaux ; de la sécurité et de la défense ; ainsi que des échanges universitaires et scientifiques. En marge de la visite, un Forum universitaire franco-péruvien s’est déroulé à l’Université pontificale catholique du Pérou.

Le Président de la République a effectué une visite d’État au Pérou, les 23 et 24 février 2016, dans le cadre d’une tournée en Amérique latine, qui le mènera également en Argentine et en Uruguay.

A son arrivée, le Président a effectué une courte visite à Torre Tagle (hôtel du Ministre péruvien des relations extérieures), suivie d’une déclaration à la presse française.

M. Hollande s’est rendu au Palais du gouvernement où il a été accueilli avec les honneurs militaires par le Chef d’Etat péruvien, Monsieur Ollanta Humala Tasso, ainsi que par des étudiants péruviens, boursiers du programme « Beca 18 » et « Beca del Presidente de la República ».

Les deux Présidents se sont entretenus sur l’ensemble des composantes de la relation bilatérale. A l’issue de l’entretien, quatre accords ont été signés, en présence des deux Chefs d’État :

- une convention entre le Programme national de bourses et crédit éducatif péruvien (PRONABEC), l’Agence Campus France et l’Ambassade de France. Cette convention prévoit l’extension du programme de mobilité péruvien, Beca 18, qui vise de jeunes étudiants péruviens de condition modeste souhaitant effectuer une formation professionnelle en IUT ;

- une déclaration d’intention entre les ministères de l’Environnement français et péruvien portant sur la coopération en matière d’environnement, de lutte contre le changement climatique et de préservation de la biodiversité ;

- un accord relatif à la reconnaissance mutuelle des diplômes, des grades, des titres et des périodes d’études de l’enseignement supérieur visant à faciliter la mobilité étudiante ;

- une convention sur le transfèrement des personnes condamnées entre les gouvernements de la France et du Pérou.

A l’issue de la signature d’une déclaration conjointe entre les deux Présidents, qui fixe les principaux axes de travail adoptés pendant la visite et la feuille de route bilatérale, MM. Hollande et Humala se sont ensuite exprimés devant la presse. « [Nous avons voulu] que nous puissions agir, France et Pérou, pour la croissance verte, dans des secteurs aussi importants que les infrastructures, le traitement de l’eau, la santé, l’énergie. Nous allons élaborer une stratégie pour le développement de nos pays à travers ces technologies d’avenir », a déclaré M. Hollande.

« En France, lorsque l’on dit "c’est le Pérou", c’est que l’on a atteint l’inaccessible », a souligné M. Hollande, au cours du déjeuner d’État offert par le Président péruvien en l’honneur du Président français et de sa délégation. « Ce que nous devons faire (…), c’est renforcer nos liens universitaires, scientifiques, et culturels », a-t-il également indiqué.

M. Hollande a visité l’exposition « La France » de M. Raymond Depardon, en présence du photographe-réalisateur et de la ministre de la culture péruvienne, Mme Diana Alvarez-Calderon. Composée de 40 photographies, cette exposition vise à faire connaître le territoire français en Amérique du Sud.

Au cours de cette visite, les deux Présidents sont intervenus en clôture d’un Forum économique France-Pérou, co-organisé par l’agence péruvienne des investissements, ProInversion, et le MEDEF.

En présence de plusieurs ministres péruviens et français, dont M. Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, cette rencontre a réuni plus de 200 participants issus d’entreprises françaises et péruviennes. « Depuis 2012, avec le Président [Humala], nous avons noué un partenariat qui a donné des résultats. Nos échanges commerciaux progressent à un rythme rapide. L’année dernière, ils ont progressé de 30% [dans les deux sens] », a souligné le Président français.

Plusieurs accords ont également été signés, à cette occasion :
- une déclaration d’intention entre l’Ambassade de France et ProInversion visant à renforcer les capacités de promotion de l’investissement privé au Pérou dans les infrastructures publiques et les services publics ;

- une déclaration d’intention sur la coopération en matière de développement et d’économie sociale et solidaire ;

- une convention de coopération dans le domaine des transports urbains et de la mobilité entre le ministère du transport et des communications péruvien, l’association « coopération pour le développement et l’amélioration des transports urbains et périurbains » et l’Agence Française de Développement (AFD) ;

- une déclaration d’intention entre le ministère de l’Environnement français et le ministère du Logement, de la Construction et de l’Assainissement du Pérou sur la coopération dans les secteurs des transports par câble, de l’eau, de l’assainissement et au sein des initiatives du plan d’action Lima-Paris ;

- un accord entre le gouvernement français et le gouvernement du Pérou relative aux activités de l’AFD au Pérou.

Lors de cette visite d’État, le Président a souligné à plusieurs reprises l’étroitesse de la coopération entre les deux pays sur les enjeux globaux, en particulier la lutte contre les dérèglements climatiques et le réchauffement planétaire. Fruit du travail remarquable mené par le Pérou et de la volonté déterminée des deux pays, l’Accord de Paris en constitue le plus bel exemple. En gage de remerciement du Ministre de l’Environnement péruvien et ancien président de la COP20, M. Manuel Pulgar-Vidal, pour son implication et son appui constant, aux côtés de Laurent Fabius, M. Hollande a remis les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à M. Manuel Pulgar-Vidal.

Enfin, le Président français s’est exprimé à l’Alliance française de Miraflores devant la communauté française, présente à Lima. « Je viens montrer que la France est présente dans cette partie du Monde. Si elle l’est, c’est grâce à vous. Vous, représentants de la communauté française avec des histoires, des parcours singuliers. »

Dernière modification : 25/02/2016

Haut de page